L’épervier noir

L’épervier noir

 

La légende de l’Épervier noir vit le jour avec les premiers balbutiements de l’homme. Lorsque le Créateur fit le monde, il créa en même temps des Êtres de lumière qui le servaient. Ces Êtres avaient des pouvoirs extraordinaires. Ils pouvaient voyager par la pensée dans tous les univers.

 

L’homme, lui, vivait heureux et ne connaissait ni la faim ni la misère. Tous les humains étaient égaux aux yeux du Créateur. Certains Êtres de lumière se donnèrent la tâche de transmettre quelques-uns de leur pouvoir à des personnes vivant sur la terre. C’est ainsi que naquit la Magie et par conséquent, les Mages.

 

Cependant, Belzameth, un des Êtres de lumière, voyait d’un mauvais œil la suprématie du Créateur sur l’univers. Il se considérait le plus puissant et décida de s’opposer au Maître. La légende dit que le Créateur prit la forme d’un épervier noir et que Belzameth prit celle d’un corbeau. La confrontation fut titanesque ! Belzameth avait une multitude de disciples et beaucoup de Mages se rangèrent sous ses bannières. L’univers fut presque entièrement détruit. Cependant, le Créateur fut victorieux et il enferma Belzameth dans ce qui est appelé aujourd’hui, les Forges des Ténèbres.

 

Le monde se reconstruisit petit à petit au cours des millénaires et, encore une fois, on oublia les enseignements de la Lumière. Car Belzameth, même emprisonné dans les Forges des Ténèbres, avait encore une grande influence sur les humains. Un démon des Forges fut envoyé sur le monde pour semer le chaos. Cet être vil avait de grands pouvoirs et il avait la possibilité de prendre le corps d’un homme.

 

Le Créateur décida de choisir un humain pour combattre l’envoyé du Maître des Ténèbres. On appela ce sauveur le Grand Épervier noir. Cet élu nait et grandit comme tout autre enfant. C’est au cours de son enfance que le Créateur met sur la voie de l’envoyé, des signes et des personnes qui lui feront comprendre la mission qui lui est confiée.

 

Nul ne sait combien de fois Belzameth lâcha son émissaire, assoiffé de sang et de pouvoir, sur le monde. Cependant, les vieux écrits disent que le Grand Épervier noir revint à chaque fois pour défendre l’humanité. Certains vieux Mages savaient que l’Épervier noir ne fut pas toujours victorieux. Certains pensaient même que, parfois, le Sauveur se rangea volontairement du côté des Ténèbres.

 

La légende fut maintenue vivante au cours des millénaires. Les hommes des cavernes se racontaient les exploits du Sauveur autour des feux. Ces enseignements se transmettaient de générations en générations, jusqu’à ce que le Maître des Ténèbres reprenne contrôle du monde et que presque tout ce qui était vivant était détruit dans la bataille entre la Lumière et les Ténèbres. Et tout recommençait…

 

Un peuple de guerrier, qui cherchait un emblème pour ses meilleurs combattants, choisit l’épervier noir comme symbole. Et c’est ainsi que la confrérie des Éperviers noirs vit le jour.Lorsqu’ils combattaient, les belligérants portaient un masque noir, appelé silkhar, qui recouvrait la bouche et le nez. Les yeux seuls étaient visibles.

 

Les combats pour adhérer à la confrérie étaient toujours mortels. Le gagnant devait couper la tête à son adversaire. Cependant, au cours des siècles, cette coutume fut abandonnée. Le perdant devait reprendre sa formation et se représenter deux ans plus tard aux diverses épreuves en vue de se qualifier pour devenir membre de ce groupe de guerriers que l’on considérait indestructibles.